L’économie du monde entier repose sur l’hypothèse selon laquelle l’argent, virtuel ou réel, peut être échangé contre presque tout ce dont nous avons besoin dans le monde. L’argent a aussi une histoire très intéressante qui a démarré parce que nous avons commencé à échanger des choses il y a des dizaines de milliers de années. Depuis que nous avons inventé l’argent, nous en avons perfectionné la gestion en établissant des règles et règlements pour un échange équitable. Différentes innovations interviennent dans la fabrication des monnaies. C’est le cas des impressions permettant aux aveugles de lire les billets.

Des billets de banque lisibles par les aveugles.

Le gouvernement canadien a été le premier à consulter des personnes malvoyantes sur la question de l’utilisation des billets. C’est ainsi qu’il a conçu une fonction tactile composée de groupes de points en relief permettant d’identifier les coupures de billets. Les points ne sont pas en braille car les consultations ont montré que le braille n’est pas suffisamment robuste et que tous les utilisateurs potentiels de billets ne le lisent pas. Les autres devises qui utilisent des symboles en relief spéciaux pour les malvoyants sont les billets de banque mexicains, les billets de roupies indiennes, les shekels israéliens, le rouble russe, le dollar australien et le franc suisse.

Qu’en est-il de l’euro ?

Depuis 2017, la zone euro dispose de billets de banque de 50€ accessible aux personnes déficientes visuelles. Il est le fruit d’une coopération entre la Banque centrale européenne et l’Union européenne des aveugles (UEA) débutée dans les années 1990. Celle-ci a permis de concevoir des billets et des pièces en euros pouvant être manipulés en toute confiance par les malvoyants. C’est en fonction de la taille du billet, d’impressions en relief perceptibles au toucher de marques tactiles imprimées aux bords des billets que les malvoyants arrivent à lire les devises.

 

 

 

non tempus tristique ut commodo risus. venenatis elementum
0